CACEB
mail

Rendement des placements et rémunération

Rendement des placements 2022 et rémunération du capital-épargne

L’année dernière a été exigeante : elle a été marquée par les crises, les taux d’inflation élevés et la hausse des taux d’intérêt. En conséquence, les marchés des placements ont été imprévisibles. Dans cet environnement difficile, les caisses de pension ont malheureusement aussi été confrontées à des rendements négatifs. A l’exception des fondations de placements immobiliers et des placements alternatifs, toutes les catégories de placement ont terminé l’année avec des rendements négatifs. Enregistrant un rendement des placements global de -12,3%, l’année 2022 n’a pas été satisfaisante.

Sur la base de ce résultat, la Commission administrative a décidé de rémunérer à 1% le capital-épargne et le capital-épargne supplémentaire « retraite anticipée » et « rente transitoire » au 31 décembre 2022.

La Commission administrative a par ailleurs décidé de rémunérer à 1,0% (taux d’intérêt de mutations) le capital-épargne et le capital-épargne supplémentaire « retraite anticipée » et « rente transitoire » en cas de mutation durant l’année 2023.

Les rentes de vieillesse ainsi que les rentes d’invalidité et de survivants dépassant le minimum LPP ne sont pas adaptées au renchérissement en raison de la sous-couverture 2023.

Le résultat négatif des placements ainsi que les coûts de la rémunération des capitaux d’épargne pèsent sur le taux de couverture de la CACEB. De 98,4% l’année précédente, il tombera probablement aux environs de 90,0%. Cela englobe une provision pour une future réduction éventuelle du taux d’intérêt technique à 1,5%.

Il convient d’observer que les chiffres pour 2022 reposent sur des calculs internes et qu’ils n’ont pas encore été révisés. Les chiffres définitifs seront disponibles mi-avril 2023.